2005, l’année de tous les records (pour l’instant)

Donc après tous les ouragans qui ont fait de 2005 une année exceptionnelle au niveau des dégâts immobiliers, voilà que 2005 devient l’année la plus chaude depuis un siècle.
Alors, évidemment, c’est une info à prendre avec des pincettes – il n’a pas fait super chaud PARTOUT… mais presque.
Temperature anomaly
Sur cette image chamarrée que j’ai honteusement pompée sur le site de la NASA (all rights reserved, bla bla bla) on peut voir l’augmentation la variation de température depuis 1982, le réchauffement apparaissant en rouge et le refroidissement (…) en bleu. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le bleu n’est pas super tendance ces temps-ci. Ce qui est rigolo, c’est qu’auparavant l’année la plus chaude était 1998, qui (elle) avait l’excuse d’être une année El Nino, tragiquement absent en 2005… Donc 2005 + El Nino = tout le monde est cuit (don’t quote me). Through John Fleck.
Si le rouge carmin tartiné sur le pôle nord vous inquiète, c’est bon signe (l’inquiétude, pas le rouge). Il indique que la fonte de la calotte glaciaire risque d’être souvent au journal télévisé dans les années à venir. L’explication de cet intense réchauffement est moins claire, et passe par l'”Amplification polaire“. Un article de M. Cai dans le GRL d’aujourd’hui s’attaque d’ailleurs au problème (William Connolley en discute sur son blog).

This entry was posted in Climate, Science and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s