La vie sur d’autres planetes : le point de vue pessimiste

P. Z. Myers a Pharyngula expose de facon convaincante pourquoi il croit que l’espece humaine ne recevra pas de communication des extra-terrestres de sitot.
En resume, il semble que la probabilite qu’une espece animale accede a l’intelligence soit faible, tres faible, beaucoup plus faible que les fans de SETI (e.g. Carl Sagan) veulent bien croire. Dans sa demonstration, P.Z. rappelle de nombreux points interessants :

  • l’evolution ne semble pas specialement favoriser l’intelligence (3.8 millions d’annees d’evolution ont mene a la creation d’une seule espece intelligente),
  • une espece intelligente pourrait rapidement s’eteindre avant de pouvoir communiquer (comme nous sommes nous-memes sur le point de le faire),
  • lors de l’evolution d’une espece vers toujours plus d’intelligence, un mecanisme encore inconnu pourrait subvenir et limiter ou stopper cette evolution (P.Z. suggere que ce mecanisme existe, et qu’il s’appelle televiseur. Ca me parait realiste).
Advertisements
This entry was posted in Science and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to La vie sur d’autres planetes : le point de vue pessimiste

  1. Djeff says:

    lors de l’evolution d’une espece vers toujours plus d’intelligence, un mecanisme encore inconnu pourrait subvenir et limiter ou stopper cette evolution ???
    le mécanisme n’est pas inconnu!!! les religions en général et certaines en particulier, ont limiter et ou stopper cette évolution et cette intelligence!

Comments are closed.